dimanche 25 août 2013

Au jardin du 25 Août+la traite arabo musulmane

Au jardin du 25 Août

Lectures :15 151

26 comments to Au jardin du 25 Août

  • D. Furtif
    Je ne sais pas du tout où nous sommes.
    Un peu de fraicheur.
    Bonne journée
    DDDDD
  • Léon
    Salut à tous ! Cela a déjà quelques jours mais j’avoue être pour le moins estomaqué par le « «Nous n’allons pas céder face aux discours aux airs martiaux et à la virilité intimidante», de Christiane Taubira. Voilà une phrase vraiment qui mériterait une exégèse pointue et détaillée.
    Sans entrer dans le détail, la répression serait donc virile et le laxisme féminin: sa réforme pénale est induite et déterminée par sa condition de femme ( rien que ça !) et l’option prise par Manuel Valls n’est que machisme.
    On ira loin avec des responsables politiques de ce genre. Il ne suffit pas d’être cultivée et bonne oratrice pour être une femme politique digne de ce nom.
    Mine de rien, voilà une phrase qui révèle les pires clichés sexistes qui soient : à la femme l’amour, la tolérance et la compréhension, à l’homme l’ordre et l’autorité. Une cerise sur le gâteau après ce qu’elle a dit en son temps sur la traite négrière arabe…
    • Lapa
      Bah le coup du duo une gentille un méchant c’est pourtant éculé, mais niveau plan média ça marche toujours pour occuper l’été et se faire un book media.
      • Léon
        Non, non, c’est plus qu’un sketch, il y a une loi sur la réforme pénale qui est en gestation. Et ça, ce ne sera pas de la simple com. Les deux syndicats de magistrats attendent de voir dans le détail mais semblent sceptiques. C’est que, entre autres, la peine de probation existe depuis 1958.
        • ranta
          Moi non plus je ne crois pas au sketch, on a deux lignes incompatibles là. Hollande c’est complètement planté dans son casting à vouloir ménager la chèvre et le chou; je sais bien que la politique est une affaire de compromis mais Hollande n’est pas taillé pour le costard.
  • Léon
    « Christiane Taubira déclare sans ambages qu’il ne faut pas trop évoquer la traite négrière arabo-musulmane pour que les « jeunes Arabes » « ne portent pas sur leur dos tout le poids de l’héritage des méfaits des Arabes ».
    En savoir plus sur http://www.lexpress.fr/actualite/societe/encore-aujourd-hui_482221.html#wcI9v3vOmsVe2XiU.99
  • D. Furtif
    Si on doit reconnaitre 3 siècles et 1/2 d’esclavagisme occidental.
    Il faudra expliquer pourquoi plus de 14 siècles de traite arabo musulmane doivent être soigneusement cachés.
    .
    Nous avons là une Trahison idéologique, une imposture…
    .
    Mme Taubira devrait donner des raisons à cette volonté de masquer la vérité
  • ranta
    Et bin voilà, on y arrive tranquillou, parce que c’était bien le but hein ! Affaiblir au max la Syrie pour se faire l’Iran… Ah ce Clinton, d’avoir rompu toutes relations diplomatiques avec l’Iran a eu pour conséquence de se retrouver avec un oléoduc dans la mauvaise direction.
    • Lapa
      moi j’suis déçu depuis le temps qu’on nous promet la guerre contre l’Iran… le 11 septembre, le tremblement de terre en Haïti, Suzanne Boyle, la guerre en Lybie, la mort de Ben Laden… tout était bon pour justifier une guerre en Iran et voilà t y pas que les US nous refilent un deuxième choix avec la Syrie…
      y’en a marre des première partie, on veut le vrai concert nous!
      si ça se trouve on va clamser sans avoir vu ça, c’est rageant… :/ pensez un peu à nos journalistes citoyens bordel!

      Au jardin du 25 Août

  • Léon
    Un aparte à propos de la loi pénale en gestation dont, si j’ai bien compris, le but est d’éviter la prison.
    Je n’y vois que deux raisons sérieuses :
    - les prisons sont trop pleines et deviennent dangereuses. Mais dans ce cas, pourquoi refuser par principe d’en construire d’autres ?
    - Les prisons fabriquent des récidivistes et n’auraient aucune portée éducative. Ceci demanderait à être sérieusement étayé car l’avantage des prisons est, au moins, de soustraire temporairement les prisonniers du contact avec le reste de la population.
    Enfin, je ne puis faire abstraction de l’aspect justice de la punition.
    Je vous donne un exemple auquel j’ai déjà fait allusion.
    J’ai une amie dont je puis vous dire qu’elle n’est pas le genre à se laisser impressionner: un vrai titi parisien, mariée dans le temps à un algérien qui la tabassait et dont elle a fini par divorcer, habitant depuis toujours en HLM et au contact des populations immigrées. Cette amie donc , a eu un jour le malheur de se promener avec une petite chaîne en or autour du cou. Elle s’est fait agresser quasiment en bas de chez elle dans le XIXe par un maghrébin de 14-15 ans qui a voulu la lui voler. Mais comme elle n’était pas du tout le genre à se laisser faire, elle s’est défendue et s’est, pour cela, proprement fait tabasser très violemment…
    Réfléchissons à la disproportion des choses: lui, en supposant même qu’il ait pu être arrêté, que risquait-il ? Mineur, surtout s’il n’était pas récidiviste, rien. Peut-être même pas du sursis…
    Mais en face qu’y a-t-il ? Outre deux doigts de la main cassés qui ont nécessité des soins compliqués et des hématomes divers et variés, notamment au visage, il y a surtout que cette femme juste sexagénaire a subi un traumatisme psychologique terrible. Pendant des mois elle n’osait plus sortir de chez elle, encore maintenant elle prend d’infinies précautions, ne sort plus le soir, va jusqu’à refuser de monter dans l’ascenseur s’il y a déjà quelqu’un et marche désormais dans la rue avec une trouille permanente. Trouille vraiment proche de la terreur. Combien de temps cela va-t-il durer, personne n’en sait rien, mais son agression remonte déjà à près d’un an…
    On dira ce que l’on veut du livre d’Obertone, mais il aura eu, au moins le mérite d’attirer l’attention sur les souffrances des victimes, là où la gauche bisounours passe son temps à essayer d’excuser et protéger les auteurs contre la répression judiciaire.
    Et là, quant on regarde les faits relatifs à mon amie, il s’agit d’une brutalité que l’on peut qualifier de mineure, banale. Que dire des crimes où les victimes souffrent un véritable martyre ? Je viens de finir de lire « Tout tout de suite » de Morgan Sportès qui est une version romancée, mais qui se veut le plus près possible de la réalité, de l’affaire Ilan Halimi et le « gang des barbares ».
    On ne sort pas indemne de cette lecture, croyez-moi… Et on n’a pas vraiment envie d’entendre parler ni de « déterminants socio-économiques », ni de suppression de peines-plancher, ni de peines de substitution.
    On a, au minimum, l’envie que ces gens restent dans une prison toute leur vie.
    • ranta
      Je me dsi qu’un jour des gens, dans des quartiers, des bourgs, finiront par s’organiser en milice, et dès qu’il faudra des morts du côté des délinquants pour faire entamer une réflexion sur ce suet.
      Tu veux une anecdote; une anecdote qui fait de moi un méchant.
      Comme tu le sais mi-Juin mon chien est mort, et j’ai quoi le prouver (factures du Vet, et facture d’incinération). Début Juillet des voisins rentrent de vacances du 93, chez les cousins :lol:
      Ces voisins là sont des racailles trafiquants de shit, pôle emploïste à vie, magouilleurs de bagnole volées, etc…. et fouteurs de merde tout court, mon fils est allé faire tour sur leurs casiers judiciaires qui sont longs comme un jour sans pain.. Bien sûr je me suis pris méchamment la tête avec eux.
      Donc les cocos rentrent début Juillet et le lendemain après-midi les gendarmes viennent chez moi pour « écouter ma versions sur l’affaire suivante » :mon chien, parfaitement décrit par mes voisins a causé un accident la veille au soir, accident qui se solde par la destruction de la voiture de mes voisins.
      Ouais, mais mon chien est mort depuis 15 jours :lol: Et je vois tout de suite que ces connards veulent me faire raquer leur caisse… Alors je dis rien aux gendarmes, je en dis pas que mon chien est mort, je me content d’un « s’ils le disent »
      Bien sûr il y a des suites : l’assurance : et là je sort les papiers prouvant leur faux témoignage…
      Et depuis, ben c’est moi le méchant… :lol:

      Au jardin du 25 Août


    • Lapa
      mais Sarko n’avait déjà pas faite une loi ne rendant pas obligatoire tout emprisonnement de moins de deux ans?
      personnellement je suis pour la réouverture des bagnes :D
      De toute façon c’est une question de sous, à laquelle on colle l’idéologie qu’on veut. Un prisonnier coûte cher, on supprime la case prison. Un suivi médical d’un violeur coute cher, on le refout en liberté en priant pour pas qu’il récidive. Des travaux généraux pourraient être mis en place, mais ça coûte encore plus cher que d’enfermer les mecs. Un redoublant coûte cher à l’académie, on remonte les notes pour éviter de louper le bac ou on trouve une étude qui vous dira que le redoublement est néfaste pour le chérubin. Tout ça c’est des coûts sur des lignes vachement identifiables qu’il faut réduire et supprimer. Un mec qui ne récidive pas parce qu’il aura été bien suivi et qu’il aura effectué des TIG lui ayant fait comprendre le mal de son geste, et qu’il choppe un boulot, c’est des coûts en moins pour la société, mais ça se voit pas. Donc on s’en fout.
      gestion purement comptable.
  • ranta
    Ah, je suggère le terme combribution vaseline
    On se fout de qui là ? Ca n’augmentera pas le taux de prélèvement global, ben oui c’est pas les bobos Parisiens ou Lyonnais qui doivent utiliser un véhicule pour aller bosser, c’est pas eux non plus qu’on va « inciter » à changer la chaudière à fuel contre du photovoltaïque hyper polluant au recyclage dont l’électricité est revendue plus cher à EDF que le prix que cette même EDF revend, enfin pour le moment.
    Zont peur du ras le bol fiscal les socialistes ? ben tient à taper les plus modestes ménages ils peuvent avoir peur. Le pire c’est qu’une fois ces connards dégagés ceux qui les remplaceront ne changeront rien.
  • Lapa
    http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2013/08/25/01016-20130825ARTFIG00043-marignane-le-suspect-ecroue-est-un-multirecidiviste.php
    Au moment des faits, Marouen R. était majeur depuis seulement quelques heures. Déjà connu pour une douzaine de délits, principalement des vols avec dégradation ou effraction en 2011 et 2012, il a été interpellé pour la première fois à 15 ans. Condamné trois fois par le tribunal pour enfants, il exécutait une peine de quatre mois avec mise à l’épreuve. Suivi par la protection judiciaire de la jeunesse, il avait répondu à la plupart des convocations, mais sa personnalité se révélait, selon le juge des enfants, «de plus en plus fuyante et hermétique à tout accompagnement social et éducatif» (…)
    Sa mère a expliqué au journal qu’il était «très gentil et affectueux». Elle n’aurait jamais «cru qu’il ferait ce qu’il est accusé d’avoir fait».
    bon ça va c’est quand même un fils gentil et affectueux qui se trimbale en polo Ralph Lauren. On est rassuré. des fois qu’il porte des haillons et qu’il soit tatoué sur la tronche: « je suis un gros délinquant tueur et je crie sur ma maman ».
  • Léon
    Ouchte, c’est du lourd…. Faudra que je prenne le temps de le relire attentivement. Mais au moins sa conclusion, je la partage à 100 % et elle est sans doute à la base de l’esprit de Disons.
    « Chacun reconnaîtra [...] une version rajeunie du vieux schéma idéologique qui a conduit, tout au long du siècle écoulé, la plupart des intellectuels de gauche (mais ni un Orwell ni un Camus –d’où l’animosité discrète qu’ils continuent de susciter) à vouloir éviter par tous les moyens– par exemple en dissimulant « provisoirement » l’existence des crimes de Staline– de « désespérer Billancourt » (sous le règne de François Hollande et de Pascal Lamy, sans doute vaudrait-il mieux dire « pour ne pas désespérer le Marais, la place des Vosges et le Luberon »). [...] s’il y a une chose, en effet, dont je sois absolument certain –à la lumière de toute l’expérience révolutionnaire du XXe siècle– c’est que, comme l’écrivait Antonio Gramsci, seule la vérité est révolutionnaire. Et qu’il faut donc toujours être prêt à la dire telle qu’elle est, quel que soit le contexte et quelles qu’en soient les conséquences. Même si –en agissant de la sorte– on risque évidemment toujours de faire « objectivement » le jeu de l’ennemi (surtout quand la logique de l’affrontement n’est pas « binaire » et qu’il existe, par conséquent, des « ennemis de nos ennemis ») ou même d’en recevoir les chaleureuses félicitations [...] Et même à supposer qu’il puisse exister, un jour, des circonstances où l’on devrait cacher la vérité au peuple « dans son propre intérêt » (ou afin, comme on dit plus sobrement, de ne pas donner « des armes à la droite »), il reste –et cela, tu ne peux pas l’ignorer– que la vérité finit toujours, tôt ou tard, par sortir de l’armoire et apparaître aux yeux de tous. C’est d’ailleurs ce qui explique qu’à la fin de l’histoire, ce soient malheureusement toujours les mêmes –autrement dit, les classes populaires– qui se retrouvent à devoir payer l’addition laissée par les doctes défenseurs d’une éthique « responsable ».

    Au jardin du 25 Août

  • Léon
    Michéa énerve au plus haut point la gauche quantique.
    • D. Furtif
      « Mais au moins sa conclusion, je la partage à 100 % et elle est sans doute à la base de l’esprit de Disons. »
      .
      Absolument Léon.
      C’est l’usurpation par le Stalinisme de la propagation du marxisme devenu, par les soins de sa clique parasite , une sorte de foi absolue et de plus en plus éloignée du matérialisme dialectique . Ainsi par l’assassinat et les centaines de milliers d’internés la vérité scientifique adaptée à l’analyse de la société s’est peu à peu évanouie.
      Il fallait suivre les slogans et les ordres et non plus rechercher la vérité , encore moins la dire.
      Le libre débat et la confrontation des arguments furent abandonnés puis condamnés comme hérétique.
      Ce qui s’appelle encore aujourd’hui la démocratie ouvrière abandonnée et combattue
      Plongé dans l’histoire de la chine aujourd’hui je peux constater que les mêmes dérives  » à la chinoise » donnent les mêmes résultats.
      .
      La dérive stalinienne verra, en matière de décolonisation , approuver par Moscou la destruction physique des organisations ouvrières indépendantes indigènes afin de favoriser les seuls mouvements nationalistes . Aujourd’hui les quantiques absents du mouvement ouvrier aussi haut qu’on fixe leur origine voudraient que sans un mot on obtempère à ce qui n’est au bout du compte qu’un diktat inculte.
      .
      Je me rappelle quand Bérégovoy, Delors et autres de la même clique avaient lancé le slogan de la modernisation contre les revendications.
      Les Quantiques du jour prétendus de gauche se retrouve dans la situation exacte des Républicains qui, après avoir approuvé décidé et organisé la répression sanglante des mouvements de Juin 1848, abattu le République romaine et autres méfaits se sont trouvés seuls à s’opposer au coup d’État de Décembre 1851 de Napoléon III.
      Les masses était restées à la maison.
      .
      L’abstention massive est à l’ordre du jour.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.